Fonctionnement de l’impression sur objet en 3D

On le sait maintenant, les imprimantes 3D sont capables de livrer des objets de petites tailles par impression. L’une de ses particularités est qu’elles ne fonctionnent qu’avec de la matière plastique. Du coup, l’on se demande est-ce que les impressions 3D ne seraient-elles pas  limitées  à la seule matière plastique et en taille.

 

Les limites d’impression des imprimantes 3D

fonctionnnement-imprimante15L’imprimante 3D additionne couche par couche la matière plastique jusqu’à former un vrai objet en volume. La matière utilisée est un filament de type ABS  (le plastique des lego) ou PLA (biodégradable). En contact avec la tète de l’imprimante chauffante, ce filament va fondre à une température de 130 degrés et se déposé sur le plateau couche par couche.

Ce liquide fondu se refroidi et se solidifie pour laisser apparaitre la forme de l’objet. Pour le moment, une des limites de l’impression 3D est de ne pouvoir imprimer qu’avec la matière plastique. La taille des objets imprimés est limitée. Mais La Replicator 2 de Makerbot, vendu à 2199 dollars pourrait imprimer des objets dont les dimensions sont de 28,5 x 15,3 x 15,5 cm faisant de cet engin l’un des plus avancés disponibles auprès du public.

Pour que les modèles 3D puissent imprimer des objets en métal, il faudra que leur puissance de fusion atteigne les 1000 degré. Or c’est une technique qui est complément différente de celle utilisée par les imprimantes 3D.

 

Des logiciels sont derrières les impressions

Les impressions ne s’obtiennent pas sur un coup de tète. Il y a plusieurs procédés à mettre en pratique avant d’atteindre le résultat final qui est l’impression des objets que tout le monde connait. Pour y arriver, il faut une imprimante 3D bien sur, mais aussi un ordinateur puissance avec plusieurs logiciels qui doivent participer à générer un fichier 3D imprimables.  D’après les spécialistes de ce milieu, plusieurs outils dont certains existeraient gratuitement sur internet et en Open Source sont nécessaires pour permettre à l’ordinateur de lire des plans 3D et concevoir des objets.

Parmi ces logiciels, se trouvent Sketchup, Autodesk 123D, systemes SolidWorks, Blender pour ne citer que ceux là. La conception assistée par ordinateur (CAO) est à la base de la conception des objets et de leur impression. Ce qui veut dire que l’utilisateur doit pouvoir maitriser les techniques de création des objets qu’il souhaite imprimer en se servant des logiciels cités ci-dessus.