Imprimante 3D solaire – avec du sable et du soleil dans le désert

En utilisant le sable comme matière à imprimer et le système solaire comme mode d’alimentation, un étudiant est arrivé à mettre au point un autre type d’imprimante 3D qui marche parfaitement. Ce pari réussi est la preuve que cette nouvelle technologie a de beaux jours devant elle et pourra s’adapter presqu’à tous.

 

Le système solaire comme source d’alimentation

Le choix du désert pour mener les tests de ce système de prototypage d’objet n’est pas fortuit. Selon les dires de son initiateur, le sable en cette partie du globe est une source inépuisable à ciel ouvert se silice sous forme de quartz et surtout gratuite.

Cependant, la vraie raison réside dans le fait que la chaleur produite par le soleil en cette partie du globe dans le désert est très fort pour alimenter les capteurs solaires. Les deux conditions étant réunies en un même point, il est parfaitement intéressant de développer les tests à cet endroit dont les résultats ne se font pas attendre.

Avec des lentilles qui captent les rayons solaires, il suffit de les diriger en un seul point pour obtenir la fusion du sable. Ainsi, en s’appuyant sur le mode d’impression de l’imprimante 3D qui utilise ce procédé à l’aide du laser, le système fonctionne et arrive à produire des objets réels. C’est dire que le sable pourra être remplacé par une autre matière de sorte à diversifier les matières à imprimer.

 

Imprimante 3D solaire, une technologie d’intérêt général

La technologie de l’impression 3D devient alors très intéressante et pourra dans l’avenir réveiller plusieurs projets jusque là restés dans les tiroirs faute d’appui. Voila une expérience qui pourra être utile à la NAZA qui est intéressée par l’impression de pizza pendant ses voyages dans l’univers.

La technique a des années certaines devant elle pour se parfaire. Elle gagnerait à être peaufinée et améliorée. La source d’alimentation qui est le soleil est une solution qui, à long terme pourra remplacer l’électricité pour permettre à l’imprimante 3D d’atteindre les zones d’habitation difficiles d’accès. La voie est toute tracée.